Logiciel MES, TRS, quels sont les coûts de non performance ?

identifier Coûts de non performance avec logiciel MES ou TRS

par Denis Poissel
Consultant VIF

Les marges sont de plus en plus faibles. La concurrence féroce. Les contraintes clients toujours plus présentes. Cela nous pousse à encore mieux maîtriser les coûts industriels, à traquer ce que l’on appelle les coûts de non qualité ou de non performance dans l’atelier. Découvrez comment un logiciel MES (Manufacturing Execution System) vous aide à optimiser la performance globale de vos lignes en analysant finement vos taux de rendement synthétiques (TRS).

Repérez les coûts liés à la non performance avec un logiciel MES

L’un de nos clients a repéré 26h de micro-arrêts jusqu’alors passés inaperçus après avoir mis en place son logiciel MES.
26h où la ligne ne produisait pas, un sacré coût caché !
Les micro-arrêts, les arrêts planifiés ou non, les pannes, les pertes de temps diverses, la non-qualité, une sous-cadence, des écarts de cadences ou encore des causes indéterminées sont des causes de non performance ou de non qualité à l’origine de coûts cachés.

Comment pilotez-vous la performance au sein de votre atelier ?

Savez-vous repérer, identifier, prioriser, ordonnancer et classifier ces causes de non performance ? Avez-vous accès à des indicateurs clés comme le TRS, le TRG, les avance/retard et des bilans en temps réel ?
Etes-vous sûrs de leur fiabilité, leur précision ?
Sont-ils partagés entre les équipes ?
Il est possible d’améliorer la visibilité des arrêts non planifiés et de suivre les arrêts planifiés. Bref, d’animer la performance et de travailler sur ces fameux coûts cachés.
Oui, finalement c’est logique, il est possible d’améliorer ce que l’on peut mesurer !

Un logiciel MES pour découvrir les 20% d’arrêts qui coûtent 80%

Entrons dans une usine qui fabrique des compléments alimentaires, avec une dizaine de lignes de production.
La demande des clients augmente constamment. Leur exigence en termes d’agilité également. Leurs demandes peuvent varier pendant la journée, ce qui bouscule souvent le planning des ordres de fabrication (OF). Quant au suivi de la performance, il est complexifié avec l’usage du papier.
Vous allez constater qu’il est possible de produire avec agilité sans réaliser d’investissement lourd. Parce qu’un logiciel MES vous aide à optimiser la performance globale de vos lignes en apportant plus d’adaptabilité.
Equipée d’un logiciel MES votre entreprise augmente la disponibilité et l’agilité de ses lignes de production, maximise l’utilisation de ses ressources, diminue les coûts de non-qualité en suivant ses indicateurs stratégiques. Vous vous appuyez sur des indicateurs de performance fiables et incontestables issus du logiciel MES qui va calculer le TRS de la même façon sur tous les sites concernés, en temps réel.
De plus, en passant en zéro papier vous supprimez les ressaisies, donc les risques d’erreur.

Un logiciel MES participe à l’optimisation des coûts

C’est un enjeu tout aussi important pour vous que la satisfaction client, la qualité ou la compétitivité...mais avancez étape par étape.
Travaillez de manière progressive.
Un logiciel MES permet par exemple de paramétrer en toute autonomie un temps d’arrêt en deçà duquel il y a une qualification automatique en micro-arrêt et au-delà duquel il faudra venir motiver l’arrêt (sauf à ce que l’équipement remonte le motif en automatique). Commencez par demander aux opérateurs de motiver les arrêts au-delà de 1mn30 (en fonction des contextes) ainsi vous vous concentrez sur les gros leviers de progrès et ensuite, lorsque la part de arrêts au-delà de 1m30 aura diminuée, vous affinez pour descendre la barre à 1mn et ainsi de suite.
Optez pour des motifs d’arrêts peu détaillés au départ mais qui restent pertinents et au fur et à mesure soyez de plus en plus précis.
C’est aussi un premier pas, une première brique vers l’industrie 4.0 grâce à une interconnectivité multi sources et multi supports avec de nouveaux équipements industriels comme, par exemple, les IioT (Industrial Internet of Things), la réalité augmentée, l’IA, les imprimantes 3D…

L’animation : pensez à l’aspect collaboratif d’un logiciel MES

Autre facteur de réussite : l’implication et l’animation de la performance à tous les niveaux de l’opérateur à la direction en passant par l’encadrement intermédiaire.
Pour cela, instaurez des rituels à chaque moment clé comme les changements d’équipes. Appuyez-vous sur des outils collaboratifs.
Instaurez des rituels à chaque moment clé comme les changements d’équipes. Des réunions quotidiennes courtes permettent une prise de décision rapide pour engager des actions. Travaillez vos écarts par rapport aux standards et une fois que le travail a porté ses fruits, pérennisez les standards de production.

Le logiciel MES point fort pour les audits !

C’est le feed-back de l’un de nos clients suite à un audit passé avec succès. Il a constaté un temps de préparation diminué, reçu les félicitations de l’auditeur et pour l’anecdote, le logiciel MES a été notifié comme un point fort.

Le projet Manufacturing Execution System : stratégique, agile, adapté aux besoins

Le projet Manufacturing Execution System : stratégique, agile, adapté aux besoins

par Florent Tonson
Dirigeant isiTecc

La technologie MES au service de la performance industrielle

Au coeur du système de pilotage de la performance industrielle, le MES met en œuvre des solutions permettant de fluidifier les flux d’information et de communication des industriels.
Les suites logicielles MES, basées sur des technologies ouvertes et évolutives, répondent à l’ensemble des besoins pour la préparation, le suivi, le pilotage et l’optimisation de la production en passant par l’analyse des indicateurs de performance. Ces technologies offrent une grande agilité et peuvent s’adapter à tous les métiers du client, à l’histoire de la société et aux moyens déjà en place, pour faire évoluer l’ensemble vers l’industrie du futur en s’intégrant parfaitement dans l’écosystème de l’usine 4.0.

Le projet MES : une collaboration évolutive Industriel - Intégrateur de solution MES

Pour atteindre ces objectifs, le MES doit s’intégrer dans une véritable stratégie d’entreprise, cohérente et partagée par tous les acteurs de la chaîne de valeurs, dans une interconnexion entre les hommes et les équipements.
Le projet MES doit être construit autour d’un partenariat fort entre l’industriel et son intégrateur, partenariat qui doit s’inscrire dans la durée. On ne parle plus alors de relation client-fournisseur mais bien d’une collaboration entre l’industriel et l’intégrateur. L’intégrateur apportant à l’industriel toute son expérience et expertise à tous les stades de la mise en œuvre.
Et il faut bien entendre par mise en œuvre, un accompagnement qui sort du cadre du projet en intervenant tout au long du cycle de vie de l’installation, qui va sans cesse évoluer. Ainsi, le projet MES se déploiera au rythme de la vie de l’entreprise (nouveaux produits, acquisitions externes, nouveaux process…) et du rythme de croisière impulsé par l’équipe de conduite de projet MES de l’industriel qui fera évoluer le périmètre physique et fonctionnel à son rythme.

Le projet MES est alors la colonne vertébrale de l’industrie qui souhaite digitaliser ses processus et moderniser son process par l’apport de nouvelle technologie 4.0 (robotique, jumeaux numériques…), le MES permettra alors à toutes ces technologies de communiquer entre elles et d’échanger avec les systèmes et surtout les équipes en place depuis de nombreuses années.

Industrie 4.0 : Une transformation digitale progressive des usines

smart indutry : industrie 4.0

par Hervé Guerrin
CEO de Creative IT

Cap vers l’industrie du futur : Une réflexion sur la stratégie de digitalisation de la production

Une grande majorité d’entreprises industrielles doivent entamer la transformation digitale de leurs usines. Quels sont les chemins pour y parvenir ? Big bang ? Evolution progressive ?
La seconde voie est une très bonne alternative pour les entreprises qui n’ont pas de contrainte forte de délai (par opposition aux sociétés qui créent une nouvelle usine ou celles qui doivent remplacer un système existant).

Smart Industry : Une première étape simple pour impliquer tout le monde

La première étape intègre le socle numérique avec un suivi simple de la production, la gestion des alertes, des indicateurs pour apporter de la communication temps réel dans l’atelier. Les opérateurs et l’encadrement se familiarisent avec le numérique sans contrainte et tous interagissent simplement avec l’application. La visibilité des aléas de production et la mise à disposition d’information de suivi en temps réel pour l’animation des équipes permettent d’améliorer rapidement la réactivité dans les ateliers.

Une extension à la carte vers l’Usine 4.0

Il est alors possible de choisir d’autres fonctionnalités du MES afin d’étendre la transformation numérique. TRS, performance matière, analyse de données machine, IIoT, dossier de lot, réalité augmentée... peuvent être ensuite déployés simplement sur la base du socle numérique initial. En fonction de ses enjeux, l’industriel peut mettre en oeuvre les outils les plus pertinents pour améliorer sa performance.
Tout s’intègre dans un logiciel unique sans complexité d’interfaçage. L’organisation de l’usine peut évoluer à chaque étape pour tirer le meilleur profit des outils numériques.

Rapidité, retour sur investissement, appropriation par les équipes du Smart Manufacturing

Car c’est bien là que réside l’intérêt de la démarche progressive : permettre aux industriels de réaliser leur transformation numérique avec des projets courts, des budgets serrés et un ROI rapide en intégrant les hommes et les organisations vers une nouvelle culture digitale.
Accélérer votre transformation digitale : Think Big, Start Small, Scale Fast!

Rejoignez le village MES sur le salon Smart Industrie

Venez échanger avec les acteurs du MES au Village MES du salon Global Industrie !

 

A l’heure où l’Industrie du Futur se met en place, l’offre logicielle qui l’accompagne est de plus en plus essentielle et structurante. De la même manière que le progiciel ERP est devenu le socle de la gestion des entreprises, le logiciel MES est aujourd’hui celui de l’informatique de l’atelier et de l’usine. Qu’il s’agisse de planification et de suivi des opérations, de la traçabilité, du contrôle de la qualité ou de l’analyse de la performance, le MES collecte et structure les données fournies par les opérateurs, les machines et tous types d’objets connectés. Grâce à lui, la production est orchestrée et l’information pertinente est mise en forme, traitée et diffusée à chaque acteur suivant ses besoins : opérateur, responsable production, ingénieur qualité, responsable d’exploitation, service commercial et management de l’entreprise.

 

Pour vous exposer toutes les facettes offertes par les logiciels MES, les acteurs du Club MES se sont regroupés dans un Village MES qui s’ouvre à vous dès l’entrée du salon Smart Industries. Que vous soyez une PME ou une grande entreprise, ils sont à votre disposition pour présenter des démonstrations concrètes des solutions et répondre à toutes vos questions sur la mise en place d’un logiciel de MES dans votre entreprise.

 
 

Le Club MES au service des entreprises industrielles

 

Le Manufacturing Execution System est devenu aujourd’hui un maillon essentiel pour le cycle de production des entreprises. Couvrant les domaines de l’ordonnancement, de l’exécution des fabrications, de la traçabilité, de la gestion de la qualité et de l’analyse de performance, il y apporte une solution homogène, dont les fonctions et interfaces avec l’ERP ou les équipements de production sont aujourd’hui largement normalisées.

Le Club MES regroupe les acteurs significatifs de ce secteur : éditeurs, intégrateurs, organismes d’éducation ou de normalisation, avec pour but de promouvoir son développement au niveau national. Le Club MES a également donné naissance récemment à une communauté de pratique où les utilisateurs peuvent partager leur expérience.

Pin It on Pinterest