Archives de l’auteur

 
  "Extrait du dossier n°70 du Pôle Productique Rhône-Alpes."  
 

Optimiser les processus et les ressources de production

 
  Les menaces et opportunités offertes par l‘environnement actuel des entreprises ont fait émerger les processus comme formes privilégiées de l’action pour les entreprises.  
  Un processus est un ensemble d’étapes de fabrication mettant en oeuvre des ressources(personnel, machines…). C’est la réelle valeur ajoutée de l’entreprise.
De fait, celle-ci a fortement investi dans l’intégration de ses processus de gestion grâce à l’E.R.P, sans pour autant investir dans le système d’information de production. Or les nouveaux défis, une plus forte réactivité, une capacité constante d’innovation, un niveau toujours plus haut de qualité, les nouvelles contraintes liées à l’environnement, au développement durable, la sauvegarde des parts de marché donc des marques, nécessitent d’optimiser les processus de production. Ces défis ont progressivement fait émerger de nouveaux besoins de pilotage d‘atelier regroupés sous le concept M.E.S. avec pour objectif l’optimisation des processus et des ressources de production.
 
 
     
 

Enjeux

"Extrait du dossier n°70 du Pôle Productique Rhône-Alpes."

Optimiser les processus et les ressources de production

Les menaces et opportunités offertes par l‘environnement actuel des entreprises ont fait émerger les processus comme formes privilégiées de l’action pour les entreprises.

Faciliter l’adaptativité de l’atelier

La qualité n’est plus le principal facteur de compétitivité et a été remplacée par l’innovation.

Optimiser le système de production

Optimiser c’est tout d’abord mesurer avant d’agir ensuite sur les points critiques.

Sauvegarder des parts de marché

Dans un contexte de communication exacerbée, la renommée des marques a pris une importance capitale.

Un véritable système d’aide à la décision

Comment connaître le véritable prix de revient, en temps réel, de mes produits ?

Développement durable

De plus en plus les industriels sont face aux critères de l’environnement, produire au plus juste en minimisant l’énergie et avec le moins de déchets possibles est devenu un objectif majeur et bientôt un argument commercial.

 

  Les travaux de l'ISA-95 ont permis d'identifier les fonctions suivantes formant un système cohérent de MES.Chacune d'elle est associée à une fiche qui décrit comment se situe la fonction dans un système MES et en détaille les principales tâches.   
  Ordonnancement des fabrications  
  Gestion des ressources  
  Distribution et lancement  
  Suivi et traçabilité  
  Gestion de la définition des produits  
  Collecte et historisation  
  Exécution de la production  
  Analyse de la performance  

 

  "L’un des principaux travaux du MESA, association américaine à but non lucratif a été, outre la création du terme de MES, l’établissement d’une liste détaillée de fonctionnalités, connues comme les « 11 fonctions du MES"  

Gestion des Ressources
 
Ordonnancement Cheminement des produits et des lots
Gestion des documents
 
Collecte et acquisition de données Gestion de la Qualité
Gestion du procédé
 
Gestion de la maintenance Traçabilité produit et généalogie
Analyse des performances

 

 

  Cette classification est d’un grand intérêt pour délimiter clairement le domaine du MES et évaluer la couverture des différentes offres. Pourtant force est de constater que le MES est encore mal connu, ce qui freine son implantation quasi-systématique, au même titre que les ERP. La norme S95 apporte aujourd’hui une structuration plus forte du domaine du MES et aide à lever certaines confusions.  
     
  "La performance des entreprises est aujourd’hui indissociable de leur réactivité en terme de réponse aux marchés, de délai de conception, de prise en compte des normes et des réglementations, de communication ... C’est l’ensemble de ces exigences qui a contribué à l’avènement de l’offre MES. "  

 

  Le second mot-clé du MES est System (Manufacturing Execution System).  
 

Le MES est un système et la capacité d’interaction des différentes fonctions est une clé de son efficacité

Le vrai rôle du MES est l’optimisation de l’outil de production, suivant le schéma Connaître, Analyser et Améliorer, étapes mettant chacune largement à profit les technologies informatiques, mais nécessitant également chacune une expertise humaine.

Les clés de son succès seront évidemment des solutions matérielles adaptées, qu’il s’agisse d’architecture informatique et de réseau bien sûr mais également d’acquisition des données, d’interface opérateurs, car aucun bénéfice ne pourra résulter du traitement de données erronées, que les causes en soient matérielles ou humaines. Les solutions logicielles choisies devront également être mises en rapport avec les prérequis du MES : performance d’acquisition et de traitement, fiabilité, notion de système de fonctionnalités. La maîtrise de la mise en place par des compétences spécialisées d’intégration est également essentielle. Enfin l’adhérence à la norme S95 sera un atout certain tant dans la spécification du besoin que dans la mise en œuvre de l’application de MES.